Docteur frédéric GERARD
Docteur frédéric GERARD
Centre Clinical Main Pied Soyaux.
Centre Clinical Main Pied Soyaux.
Gonflement anormal de la main gauche 1 mois après une opération du Canal carpien signant une algodystrophie.

ALGONEURODYSTROPHIE.

Docteur Frédéric GERARD.

 

 

L’algoneurodystrophie ou algodystrophie (syndrome régional douloureux complexe (SRDC) de type I ou de type II) est un syndrome douloureux caractérisé par un ensemble de symptômes touchant une extrémité après un traumatisme, un infarctus ou une intervention chirurgicale même minime. Ce syndrome pourrait être dû à des causes neurologiques, notamment une dysfonction des fines fibres des petits nerfs périphériques.

 

Synonyme 

C'est une maladie que l'on trouve sous plusieurs noms :

  • Syndrome de Sudeck-Leriche ou maladie de Sudeck (1866-1945) qui le premier l'a décrite.
  • Causalgie (SDRC de type II décrit par Weir Mitchell, 1872 en anglais ou 1874 dans son livre en français)
  • Syndrome épaule-main
  • Ostéoporose douloureuse post-traumatique
  • Dystrophie sympathique réflexe
  • Syndrome loco-régional douloureux complexe (SRDC) ou en anglais : Complex regional pain syndrome, CRPS (Bruehl et al. 1999)

Des types I et II sont parfois distingués (type II s'il y a une lésion nerveuse manifeste)

 

Définitions

Le syndrome algodystrophique est un diagnostic d'élimination. Les signes cliniques et les résultats des examens complémentaires ne sont pas spécifiques. Seul un faisceau d'arguments et l'élimination des diagnostics différentiels permet d'aboutir au diagnostic. Une scintigraphie est souvent la meilleure manière de déceler cette pathologie. L’évolution est spontanément favorable dans 90 % des cas, mais peut être prolongée (12 à 24 mois). Plus rarement (5 à 10 % des cas), l’évolution est plus lente avec persistance des douleurs pendant plusieurs années, associée à des troubles trophiques et des rétractions aponévrotiques. L’algodystrophie se rencontre à tout âge chez l’adulte avec une prédominance féminine (3 femmes pour 1 homme). L'algodystrophie peut entrainer certaines formes de raideur articulaires qui peuvent être définitives. L’algodystrophie est possible chez l’enfant et l’adolescent mais reste exceptionnelle. Le syndrome algodystrophique apparaît souvent rapidement après le traumatisme ou l'intervention, mais il n'est pas exeptionnel qu'il apparaisse 1 mois après l'opération voire encore plus tardivement.

 

Le syndrome algodystrophique est caractérisé par :

  1. douleur entrainant une impotence ;
  2. troubles trophiques avec des troubles vaso-moteurs (œdème, modification de température et d'aspect de la peau, apparition d'une hyper-pilosité par rapport au côté opposé);
  3. déminéralisation épiphysaire retardée aux examens radiologiques ;
  4. une migration fréquente vers d'autres localisations ;
  5. une évolution lentement régressive, et le plus souvent sans séquelle ;
  6. peut revenir des années plus tard au même endroit ou ailleurs ;

 

Traitement 

 

Il n'existe pas de traitement curatif de cette affection ; seule la calcitonine (qui est une hormone) semblait avoir démontré une certaine efficacité. Cependant, depuis avril 2005 celle-ci a perdu l'AMM en France dans cette indication et il n'existe plus de thérapeutique spécifique. L'algoneurodystrophie est souvent mal diagnostiquée l'IRM permet de faire le diagnostic en cas de doute. La scintigraphie osseuse donne la possibilité de diagnostiquer la maladie mais elle nécessite l'injection au patient d'un produit radio-actif et peut rester négative même en cas d'algodystrophie clinique avérée. Les blocs sensitifs et autres thérapies anti-douleurs sont efficaces.

 

Sans la calcitonine, les rhumatologues n'ont plus aucune autre molécule à prescrire. Ils continuent encore couramment à la donner puisqu'elle semble faire effet dans environ 1/3 des cas. Ils la prescrivent pour "prévention de la décalcification lors de l'immobilisation prolongée", une indication pour laquelle elle a encore une AMM, ce qui revient finalement au même puisque l'algodystrophie entraîne une immobilisation. La calcitonine doit être stoppée au bout de 15 jours en cas d'intolérance ou d'absence d'effet, car lorsqu'elle fonctionne, elle fait effet très rapidement. En cas d'échec de la calcitonine, il reste les bisphosphonates, qui n'ont eux non plus aucune AMM dans l'algodystrophie mais sont néanmoins fréquemment utilisés.

Le traitement symptomatique quant à lui peut comprendre :

  • les médicaments anti-douleurs (paracétamol)
  • la calcitonine n'est plus actuellement indiquée comme traitement de l'algoneurodystrophie.
  • la kinésithérapie douce et indolore permet de conserver les amplitudes et de lutter contre l'oedème.
  • les blocs antalgiques à domicile.

 

Vitamine C (Traitement préventif?).

 

Selon certaines études, la vitamine C naturelle (ACEROLLA) prise quotidiennement (1 mois avant l'opération le matin puis 15 jours après) à une dose minimale de 500 mg pourrait diminuer le risque d'apparition de l'algodystrophie dans les fractures du poignet. Dans une étude de Zollinger et al. le fait d'administrer de la vitamine C diminuerait son incidence d'environ 8 points ( passant de 10,1 % de le groupe contrôle à 2,4 % dans le groupe traité). Les effets indésirables de la vitamine C apparaissent à la dose de 1 gramme par jour. Il y aurait donc un effet bénéfique et une réelle innocuité de cette prophylaxie. Ce résultat reste quand même à prouver dans d'autres études...

Raideur des doigts définitive suite à une algodystrophie survenue à la suite d'un simple traumatisme de la main.

 

CE QU'IL FAUT RETENIR.

 

L'algodystrophie peut compliquer une intervention chirurgicale mais n'est pas la faute du Chirurgien.

Le traitement doit-être le plus précoce possible en centre d'algologie.

La scintigraphie osseuse n'est pas indispensable au diagnostic elle est parfois négative (Algodystrophies froides).

Le traitement par Calcitonine n'est plus indiqué.

La rééducation n'est pas contre-indiquée elle lutte contre l'oedème et la raideur.

On ne refait pas automatiquement une algodystrophie à chaque opération, il est néanmoins nécessaire de le signaler à votre Chirurgien.

Elle peut toucher 1, 2 ou même 3 articulations en même temps (Syndrome épaule main).

Apparaître même à distance du membre traumatisé ou opéré.

La lutte contre la douleur post-opératoire est un excellent moyen de la prévenir.

L'évolution est souvent longue (1 à 2 ans) malgrés le traitement.

Des séquelles définitives sont possible et l'algodystrophie ne s'arrange pas toujours malheureusement.

Nous contacter et prendre rendez-vous

Centre clinical Main Pied Soyaux

        CENTRE CLINICAL

2 chemin de Frégeneuil

16800 Soyaux (CHARENTE) FRANCE.

 

Téléphone

05 45 97 95 43

(Docteur Gérard).

 

Consultations du Docteur GERARD Frédéric.

Lundi de 9h à 12h. 14h à 18h.

Mercredi 9H à 12h.

Jeudi 9h à 12h. 14h à 18h.

 

Jours opératoires du Docteur GERARD Frédéric.

Mardi toute la journée.

Vendredi toute la journée.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Centre clinical Main Pied Soyaux